Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on LOHASWire, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@lohaswire.com

Advertisements

Le gouvernement de l'Ontario fait un pas en arrière en matière de changement climatique

Tuesday, December 4th 2012 9:59:29am

Le 4 décembre 2012 - M. Gord Miller, le commissaire à l'environnement de l'Ontario (CEO), dit que le gouvernement de l'Ontario s'éloigne de son plan visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Aujourd'hui, M. Gord Miller, publie son rapport intitulé Une question d’engagement. Il s'agit de l'édition 2012 de la revue annuelle du Plan d'action contre les changements climatiques du gouvernement. Le plan de 2007 décrit les cibles provinciales de réduction des émissions de GES ainsi que les programmes pour réduire les émissions de six secteurs (électricité, transports, industrie, immobilier, agriculture et déchets).

« Le président américain Obama a fait du changement climatique un élément majeur de son second mandat, dit M. Miller. Le gouvernement de l'Ontario, quant à lui, réduit ses programmes pour enrayer les émissions de GES ou y met fin. Par conséquent, il sera loin d'atteindre ses cibles de 2020 et de 2050. »

Le commissaire met en évidence de récentes décisions gouvernementales :

• Programme de promotion des véhicules utilitaires écologiques - Le gouvernement s'est engagé à dépenser 13,9 millions de dollars pour réduire les émissions de GES des flottes commerciales. Bien que le programme ait produit des réductions 350 % plus élevées que les prévisions, il a été annulé tôt.

• Programmes de véhicules électriques - On a réservé en tout 164 millions de dollars pour les mesures incitatives liées à l'achat de véhicules électriques et le déploiement des stations de recharge. Le gouvernement a retranché 101 millions de dollars des deux programmes et il les réévalue puisqu’ils n’ont pas suscité autant d’intérêt que prévu. L'économie ralentit et les revenus rapetissent.

• Voies réservées aux véhicules à occupation multiple (VOM) - Le budget provincial de 2012 a retardé la construction de 31 kilomètres de voies réservées aux VOM « jusqu'à ce que la situation financière permette d’aller de l'avant ».

• Système de plafonnement et d'échange - Le gouvernement n'a toujours pas annoncé quand il adoptera le programme d'échange des émissions que propose l'initiative sur le climat occidental (Western Climate Initiative [WCI]).

M. Miller observe que les retards d'aujourd'hui entraveront les efforts de demain pour lutter contre le changement climatique. L'agence internationale de l'énergie a déclaré que, même selon le scénario le plus optimiste, 80 % des émissions totales seront produites par l'infrastructure en place ou à venir.

« Les années passent, dit le commissaire à l'environnement de l'Ontario, et sans nouvelles politiques, ni changement radical pour contrer l'ascension actuelle des émissions de GES, la planète se dirigera de toute évidence droit vers un avenir effrayant ».

M. Gord Miller souligne que le gouvernement n'a atteint que la moitié de ses objectifs de 2020. « Il ne reste plus que huit courtes années, et le gouvernement ne propose aucune façon de combler cet écart. Le secteur des transports est particulièrement problématique, parce qu'il constitue la source d'émissions de GES la plus grande de la province ».

Le commissaire à l'environnement reconnaît que l'élimination graduelle de la production d'énergie au charbon a aidé le gouvernement à atteindre 90 % de sa cible de 2014. « Par contre, le gouvernement aura de la difficulté à atteindre ses cibles de réduction des émissions de 2020 et de 2050, car l'élimination du charbon a fait grimper l'utilisation du gaz naturel en Ontario pour produire de l'électricité. À l'heure actuelle en Ontario, le gaz naturel a dépassé le charbon au chapitre du plus grand émetteur de GES dans le secteur de l'électricité ».

- 30 -


Téléchargez le Rapport annuel sur les progrès liés aux gaz à effet de serre, 2012 du commissaire à l’environnement de l’Ontario intitulé Une question d’engagement à l’adresse http://www.eco.on.ca.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Hayley Easto
Coordonnatrice, Communications et Relations externes
Commissaire à l'environnement de l'Ontario
416-325-3371 / 416-819-1673
1-800-701-6454
hayley.easto@eco.on.ca

Also available in English.

Le CEO est nommé par l'Assemblée législative pour agir comme agent de garde environnemental et indépendant pour la province et faire rapport sur les décisions gouvernementales environnementales.