Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on LOHASWire, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@lohaswire.com

Advertisements

Où est la « culture de conservation » en Ontario?

Tuesday, June 5th 2012 10:14:56am

Toronto, le 5 juin 2012 – Le commissaire à l’environnement de l’Ontario dit que le gouvernement de l’Ontario semble avoir oublié l’un des importants buts de sa propre Loi de 2009 sur l'énergie verte et l'économie verte (LEVEV).

M. Gord Miller a souligné ce fait aujourd’hui lorsqu’il a publié le Rapport annuel sur les progrès liés à l’économie d’énergie, 2011 (volume un) qui passe en revue les progrès à ce jour du gouvernement sur ses promesses d’économie d’énergie. Le CEO formule des recommandations sur la façon dont le gouvernement peut tenir ses engagements de la LEVEV. La Loi de 2009 sur l'énergie verte et l'économie verte donne la responsabilité au commissaire à l’environnement de l’Ontario de passer en revue les progrès des activités d’économie d’énergie en Ontario.

Le commissaire à l’environnement de l’Ontario dit que lorsque le gouvernement a proposé la LEVEV, ce dernier a précisé que le fait de favoriser une culture d’économie d’énergie était tout aussi important que d’augmenter la quantité d’énergie renouvelable.

« Cependant, trois années après avoir adopté cette Loi, dit M. Gord Miller, bon nombre des promesses d’économie d’énergie du projet de loi n’ont pas été tenues ou, dans le cas des vérifications énergétiques obligatoires avant la vente d’une propriété, elles ont été totalement abandonnées. Au lieu de favoriser une culture d’économie d’énergie, le gouvernement de l’Ontario semble déterminé à ne rien faire. »

Le commissaire à l’environnement met en évidence trois promesses d’économie d’énergie que le gouvernement n’a pas tenues :

• Le gouvernement n’a pas proposé de normes ENERGY STAR® pour les appareils électroménagers tels que les réfrigérateurs, les laveuses et les lave-vaisselle. Elles auraient pu arrêter la vente de produits moins efficaces qui consomment de 20 à 40 % plus d’énergie.

• Il n’a pas réussi à rendre obligatoires les vérifications énergétiques domiciliaires avant la vente de maisons. À l’heure actuelle, les acheteurs ont un accès limité aux renseignements sur la consommation énergétique d’une propriété. Le secteur résidentiel représente 21 % de la consommation d’énergie en Ontario.

• Le gouvernement n’a pas encore interdit la vente d’ampoules à vis à incandescence « inefficaces », ce qu’il avait promis de faire d’ici 2012. Les gouvernements fédéral et ontarien ont maintenant repoussé l’interdiction de deux années. Par conséquent, il en coûtera au moins 300 millions de dollars de plus aux Canadiens en coûts d’énergie.

Le commissaire à l’environnement dit que le gouvernement de l’Ontario mérite d’être félicité pour avoir rendu le Code du bâtiment de l’Ontario plus efficace sur le plan de l’énergie qu’avant ainsi que pour avoir exigé des municipalités, des conseils scolaires, des hôpitaux, des collèges et des universités qu’ils rédigent des plans d’économie d’énergie et qu’ils déclarent leur propre consommation d’énergie. Par contre, M. Gord Miller indique qu’il s’agit d’une solution indépendante qui ne permet pas d’intégrer l’économie d’énergie dans le quotidien des Ontariens.

« On ne peut pas favoriser une culture de conservation en Ontario, dit M. Miller, à moins de prendre des actions qui interpellent réellement les consommateurs ou les propriétaires. »

-30-


Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, veuillez communiquer avec la personne suivante :

Maria Leung
Coordonnatrice, Communications et Relations externes,
Commissaire à l’environnement de l’Ontario
416-325-3371 / 416-819-1673
1-800-701-6454
maria.leung@eco.on.ca

Vous pouvez télécharger le rapport à partir de l’adresse www.eco.on.ca

Also available in English.

Le commissaire à l’environnement de l’Ontario agit comme agent de garde environnemental et indépendant pour la province. Il est nommé par l'Assemblée législative de l'Ontario, il veille au respect de la Charte des droits environnementaux de 1993 et il fait rapport sur le sujet. Il favorise d'une part la réussite du gouvernement pour réduire les émissions de GES et d'autre part l'atteinte d'une économie d'énergie accrue en Ontario.